Zemmour vs le CRAN, Guignol’s band.

 

Eric Zemmour ou l’histoire pour les nuls.

J’aime beaucoup les saillies d’Eric Zemmour. Il n’en rate jamais une pour balancer une énormité qui le dépasse apparemment de très loin. En Mars de l’année dernière il déclarait sans faillir que les femmes tuaient le pouvoir, qu’elles étaient incapables de l’incarner faisant fi des innombrables femmes de pouvoir qui mieux que l’incarner le portait à bout de bras. Qu’il s’agisse d’Anne d’Autriche, de la Reine Victoria, Cléopâtre  ou Isabelle la Catholique, autant de figures historiques réduisant les affirmations de ce pseudo intellectuel à des approximations digne de Nabila.  Hélas c’est une figure médiatique, donc plutôt que de lui opposer un véritable discours cultivé, démontrer la nullité crasse de ses propos, toujours assenés sur le ton populiste de l’évidence incontestable, on préfère lui faire un procès. Ce que le CRAN s’apprête à faire, demandant carrément la démission du trublion de RTL. Et pour quelle raison ? Parce que dans un de ses délires xénophobes comme il est coutumier, ce grand ami du Front National – et qui ne s’en cache même plus- notre professeur d’histoire pour les nuls affirmait le 6 mai à l’antenne de RTL que toutes les civilisations ayant fermé ses frontières aux étrangers avaient été épargnées par la violence exogène. A ce sujet, incapable d’en citer plus d’une, notre clown triste, de faire référence au Japon comme digne exemple de sa démonstration. Ce n’est pas une théorie très neuve, à vrai dire on l’a déjà entendue dans la bouche du Front National, et pour tout dire dans une des affirmations des Lepen. Or qui a étudié l’histoire du Japon sait parfaitement que la violence exogène y était remplacée par la violence des seigneurs de guerre, qu’il a fallu attendre Ieasu Tokugawa et le XVIIème siècle pour voir un Japon à peu près homogène dans sa configuration politique. Mais plus encore, le Japon est en réalité un contre-exemple total puisque c’est précisément l’arrivée des « étrangers » qui a permis la modernisation du Japon.

Alors bien entendu la vérité historique n’est pas le propos du locuteur favori du FN, l’important est de frapper l’imaginaire, et ici de nous asséner, sans le moindre chiffre à l’appui, que les hordes de huns de l’Empire Romain avaient été remplacées par des hordes de tchétchènes, kosovars et autres venus détrousser les bonnes familles endogènes, littéralement terrorisées et réduites au silence par un pouvoir toujours plus complotiste semble-t-il. Dans l’imaginaire étrange de Monsieur Zemmour il n’y a donc pas de criminalité franco française, et nous sommes assaillis par des hordes de barbares qui finiront, n’en doutons pas, par détruire le nouvel empire romain, la civilisation occidentale dans son ensemble. En dehors du fait que la comparaison n’est pas très flatteuse pour l’occident moderne c’est à nouveau une contre vérité que de lier délire xénophobe et déchéance de l’Empire romain puisqu’à nouveau qui a étudié un minimum la chute de l’Empire sait qu’il n’est pas dû aux invasions qui l’ont achevé mais bien à une déliquescence du pouvoir sans équivalence actuelle qui a permis ces invasions. Donc pour résumer afin de justifier ses propos délirants, Monsieur Zemmour d’assener comme des vérités des contre sens historiques que personne n’ira contredire, on préférera lui faire un procès sur le sens même de son discours.

 

Le CRAN une farce raciste ?

Mais quel est donc l’intérêt de priver de parole ce pitre, lui faire quitter RTL alors qu’une véritable leçon d’histoire en face à face suffirait à le décrédibiliser pour un bon moment. Pourquoi le CRAN, plutôt que de faire un procès, ne demande pas un droit de réponse, non pas sur le sujet nébuleux et indémontrable des hordes de barbares composant la criminalité en France, mais sur le socle même de la pseudo démonstration de notre pseudo écrivain. Pourquoi, plutôt que d’ajouter une nouvelle médaille au goût de la provocation de Zemmour et à nouveau lui faire un procès dont il se servira pour se positionner en martyr,  ne pas mettre le roi à nu et démontrer devant tous de sa nullité crasse. De deux choses l’une, soit le CRAN est à peu près aussi nul pour lutter contre le racisme que Zemmour pour faire des leçons d’histoire, soit il a besoin d’un Zemmour pour justifier de son existence. Comme le pouvoir a besoin d’idiots utiles comme Alain Bonnet de Soral, le fils de notaire au service du peuple, ou Dieudonné, les deux stars de Youtube, à seul fin de faire de la lèche à la LICRA et au CRIF et de passer pour des défenseurs de la démocratie. Et j’ai peur que ça soit la seule réponse valable. Zemmour n’existe que parce que le CRAN le veut bien, le CRAN n’aurait aucune justification si de temps à autre il ne pouvait s’en prendre à la France poujadiste.

C’est ici la véritable escroquerie qui se joue à guichet fermé depuis 30 ans en France, depuis l’invention d’Harlem Désir et la Marche des Beurs. Une espèce de constants allers retours entre les gentils de l’anti racisme, et les méchants d’une droite extrémiste qui ne veut plus dire son nom. Sans que rien ne vienne jamais l’arbitrer sinon quelques penseurs en velours côtelé comme Finkielkraut qui a un avis sur absolument tout, des chansonniers à Tarantino, et n’a jamais vu un quartier de son existence, ce que Causeur n’avait pas peur d’intituler récemment « la revanche de la pensée » avec le savant « philosophe » en couverture. L’ennui dans tout ça c’est que la xénophobie progresse tout de même, et moins parce que les français sont forcément racistes –ce qui serait absurde de l’affirmer- ou parce que Zemmour a une influence quelconque, mais bien parce que ce pays frileux a peur de perdre son statut de grand pays –déjà perdu mais la France aime se bercer d’illusion- et que les crises ont toujours le même effet sur les peuples. Surtout quand en face les politiques jouent à touche-pipi avec des personnages insignifiants comme le triumvirat Soral-Zemmour-Dieudonné, tout en laissant leur maître à penser dispenser son discours hypocrite dans les médias au nom de la même démocratie… C’est à se demander si finalement toute ces organisations anti racistes, toute cette pause pleine de cris outragés, parfois vedette à l’appui, ne sont pas la plus belle blague involontaire que n’auront jamais faite les Lepen à ce pays qu’en réalité ils méprisent.

Publicités

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s